MESHS
 
MYTHALEXANDRE - Le mythe d’Alexandre le Grand dans l’Europe médiévale
CPER 2009-2010 / ANR 2010-2012
modifié le: 2010-07-15
 

MYTHALEXANDRE - Le mythe d’Alexandre le Grand dans l’Europe médiévale : Réécritures et re-créations du XIIe siècle au début du XVIe siècle
Responsable scientifique : Catherine GAULLIER-BOUGASSAS, ALITHILA.


Site dédié au projet de recherche MYTHALEXANDRE


résumé :

Notre projet consiste à étudier comment la réception du mythe d’Alexandre le Grand et son extraordinaire diffusion à partir du XIIe siècle jusque dans la première moitié du XVIe siècle, en Europe occidentale et en Europe orientale, suscitent l’écriture de nouvelles œuvres littéraires extrêmement nombreuses qui réinventent le mythe. Elles montrent en effet la fabrique d’une figure héroïque et royale spécifiquement médiévale, à la fois une et diverse, puisqu’elle ne cesse de se transformer dans les différentes littératures européennes. Nous nous interrogerons sur ce qui peut expliquer cette effervescence créatrice sans précédent autour du souvenir d’Alexandre le Grand, ainsi que sur les modalités et les fonctions de ce processus européen de création. Même en posant ces limites temporelles et spatiales, en choisissant la littérature parmi les formes de création -mais nous envisageons aussi les illustrations des manuscrits -, le domaine de la recherche reste très vaste, car nous prenons en compte une longue durée de quatre siècles et demi et les littératures de toute l’Europe.
L’originalité du projet réside dans l’ampleur de son objet d’étude, dans son unité et sa diversité,  ainsi que dans le rôle qu’il a joué pour le développement d’un espace littéraire européen. Elle vient aussi de la démarche résolument comparatiste et de la méthode de travail que nous choisissons. Nous constituons une équipe interdisciplinaire de  douze chercheurs, surtout littéraires mais aussi historiens, spécialistes des littératures byzantine, arménienne, slaves, notamment serbe et russe, médio-latine, française, espagnole, allemande, anglaise, néerlandaise, scandinave. Nous avons déjà tous travaillé, chacun dans notre domaine, sur certaines des œuvres médiévales consacrées à Alexandre le Grand et sur la réception de l’Antiquité au Moyen Âge. Notre ambition est maintenant d’adopter une nouvelle méthodologie et de ne plus séparer l’étude de textes qui, rédigés dans des langues différentes et adressés à des publics divers, entretenaient des liens très étroits au moment de leur création et dans la période envisagée, étant donné que les auteurs ont écrit en lisant et en réinterprétant les textes de leurs prédécesseurs.
Ils ont dépassé les frontières linguistiques et culturelles pour les adapter à leurs idéaux esthétiques, à leur imaginaire et leurs systèmes de pensée, ainsi qu’aux horizons d’attente de leurs publics et de leurs mécènes. La circulation très dense des récits sur Alexandre en Europe, leur réception et leur recréation immédiate dans chacune des zones culturelles fournissent l’un des ensembles textuels les plus riches et complexes pour l’étude de la renaissance et des évolutions d’un mythe historico-littéraire du XIIe au XVIe siècle. Nous entendons ainsi mener une analyse précise et comparée des formes de réécriture / traduction / adaptation / transposition et métamorphose qui assurent cette réinvention à l’échelle européenne, avec l’élargissement linguistique sans précédent qu’entraîne l’essor des littératures vernaculaires et ses profondes conséquences sur l’acte créateur. L’examen « en miroir » d’œuvres écrites les unes par rapport aux autres permettra d’ouvrir des perspectives inédites pour la compréhension de la création littéraire d’un mythe européen du pouvoir, de la connaissance et du rêve exotique.
Notre recherche portera sur ce qu’Alexandre incarne dans les imaginaires médiévaux européens, autour de quelles constantes s’anime la création littéraire européenne, comment elle participe à la diffusion de valeurs et d’idéaux communs, à la promotion d’un ancêtre commun, autour de quelles dynamiques elle ne cesse de se renouveler, quelles variations aussi elle reflète en fonction de plusieurs conceptions de l’œuvre littéraire et de ses fonctions. Notre objectif est la publication d’un ouvrage de référence, qui sera conçu à partir de réunions régulières et d’un travail collectif de notre équipe pendant les quatre années demandées pour le projet. Nous organiserons également un colloque international au terme du programme et nous orienterons alors nos recherches autour de la question des rapports entre le texte et ses illustrations dans les manuscrits enluminés, c’est-à-dire de la collaboration des arts pour la création du mythe médiéval d’Alexandre.

Programme:

Journée d'études le 22 Janvier 2010 - 09h00 / 18h30
L’historiographie médiévale d’Alexandre le Grand
Lieu: Maison européenne des sciences de l'homme et de la société - espace Baïetto

 


alithila

 

mots clés :

 
@ contact  |   mentions légales  |  meshs  à vos signets  
 
MESHS — 2, rue des Canonniers, 59000 Lille
tel. : 0033/ (0)3 20 12 58 30 — fax : 0033/ (0)3 20 12 58 31 — mail : mail
 
itemagenda
flèche avantflèche suivant
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
itemnewsletter
  rss : appels à projets
France & international
Europe
itemdoc & post-doc
Toutes les informations relatives aux doctorants et post-doctorants
>> lire
itemPUDL
Plateforme universitaire de données de Lille
connexion
itemPRES
Pôle de recherche et d'enseignement supérieur Lille Nord de France
informations
itemliens
liens de recherche
bases de données
itemréseau des MSH

Réseau des MSH

La MESHS est membre du réseau des MSH.

CNRSMinistère de l'enseignement supérieur et de la recherche
 PRES
 Région Nord-Pas-de-CalaisUnion européenne
Feder
LMCU
itemà l'affiche

6e Printemps des sciences humaines et sociales

Printemps des SHS

25 mars - 16 avril 2014

Programme (pdf)

Publi.MESHS

PUBLI.MESHS

Le site Publi.MESHS rassemble l'ensemble des publications multimedia de la MESHS.
voir...

Programme ADA

voir le site

www.meshs.fr